Accueil » Fessée » Une fessée déculottée qui fait rougir le cul de cette amatrice

Une fessée déculottée qui fait rougir le cul de cette amatrice

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 6.7/10 (6 votes cast)

Adepte de cette délicieuse pratique érotique qu’est la fessée déculottée, cette amatrice offre ses fesses rougies à l’objectif de notre contributeur.

Fesses rougies d'une femme la culotte baissée

Ce geste, qui était traditionnellement un châtiment corporel destiné à l’éducation des enfants, s’invite aujourd’hui dans les chambres à coucher de nombreux français. Il figure même en bonne place parmi les fantasmes des femmes. En effet, d’après une étude Ifop de 2012 pour le magazine Femme Actuelle, 24% des participantes disaient avoir déjà pratiqué la fessée dans l’intimité.

Si elle est souvent associée aux marques laissées par la main ou l’accessoire utilisé (fouet, paddle, cravache, ceinture…), la fessée érotique n’est pas nécessairement violente. Elle peut être infligée avec plus ou moins d’intensité selon les limites et les envies de celle qui la reçoit et même s’apparenter à une caresse. Dans tous les cas c’est avant tout l’excitation et la recherche du plaisir qui guident le geste et non la volonté de faire souffrir. La fessée déculottée peut alors trouver pleinement sa place au sein des relations sexuelles, lors des préliminaires ou même comme pratique à part entière pouvant mener à l’orgasme ! Le masochisme, le bondage ou autres pratiques issues de l’univers BDSM n’ont pas le monopole de la claque sur le cul et chaque couple peut se l’approprier à sa manière.

Comment donner la fessée ?

Le cul rougi de cette charmante amatrice vous a donné envie d’essayer de vous adonner à la fessée déculottée ? Voilà quelques conseils pour vous y initier dans les meilleures conditions possibles. Tout d’abord il est très important de commencer par en discuter avec votre partenaire. Sans dialogue vous risquez de vous empêtrer dans un dédale de malentendus et d’engendrer de la frustration. Demandez lui, notamment, si elle souhaite ressentir un peu de douleur ou pas du tout : c’est primordial car certaines amatrices de fessées déculottées n’aiment pas particulièrement la douleur mais fantasment simplement sur le geste en lui-même et l’idée. L’autre truc absolument indispensable c’est de se mettre d’accord sur un mot secret qui, s’il est prononcé par votre partenaire, met immédiatement fin à la séance. Et pourquoi pas tout simplement « STOP » ? Et bien parce que dans certains cas, dire « stop » ou « arrête » peut faire partie du jeu de rôle et signifier, au contraire, au partenaire dominant d’y aller de plus belle. Ainsi, si le ressenti devient trop désagréable pour la personne en position de soumission, le donneur de fessée saura qu’il est temps de mettre un terme à la punition. Selon la nature de votre relation, vous pourrez toujours poursuivre par un câlin et jouir ensemble…

Une fessée déculottée qui fait rougir le cul de cette amatrice, 6.7 out of 10 based on 6 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.